Investissement à risque : les 5 dangers du Bitcoin

Investissement à risque  les 5 dangers du BitcoinIl est indéniable que la monnaie virtuelle Bitcoin a connu un grand succès en termes d’investissement financier. Ce type de monnaie sans banque centrale occupe actuellement la vie quotidienne de beaucoup de personnes qui souhaitent investir leur argent sur Internet. Autant que le Bitcoin puisse procurer des avantages divers, il est également lié à des risques qui peuvent s’avérer dissuasifs. Voici les 5 dangers à prendre en compte si vous voulez vous investir dans le Bitcoin.

1. Un capital non garanti

La monnaie virtuelle Bitcoin représente une monnaie internationale unique, qui peut être un investissement plus rentable en cas de grande faiblesse économique. L’échange se fait en toute discrétion entre particuliers, sans besoin de payer des frais, des impôts et de la TVA. Par ailleurs, le capital n’est pas garanti, vu que ces monnaies virtuelles ne sont pas émises par une banque centrale. Contrairement à l’investissement physique, où tout montant enregistré y est normalement garanti par l’État, l’investisseur dans le Bitcoin peut le perdre à tout moment son capital.

2. Une monnaie volatile

Comme le Bitcoin n’est pas régulé par la banque centrale, l’investisseur peut faire face à son extrême volatilité. Il s’agit d’un risque qui peut présenter des dangers considérables sur la totalité de l’investissement. En effet, on ne peut pas estimer avec précision le cours du Bitcoin d’une année à une autre. Avec cette monnaie du Net, l’investisseur peut gagner ou perdre seulement en quelques heures la moitié de son capital investi. La première crise économique du Bitcoin était en 2013, dont le cours a monté à 266 US $ pour tomber jusqu’à 125 US $ vers la fin de l’année.

3. Les cyber-pirates

La virtualité du Bitcoin peut également se traduire comme un danger pour l’investisseur. À partir du moment où l’investissement se matérialise par des chiffres virtuels, il peut devenir la proie de la cybercriminalité. À titre d’exemple, le grand marché japonais de Bitcoin MtGox ces dernières années a été piraté par des « cybermalfrats », qui a fait perdre jusqu’à environ 750 000 Bitcoins.

4. Utilisation limitée

Même si cela est possible, rares sont les sites marchands qui acceptent le Bitcoin comme moyen de paiement. À tout moment, l’investisseur peut dépenser ses Bitcoins en ligne, surtout en faisant des jeux virtuels. Par contre, pour acheter une voiture, un bien immobilier ou des habits, la liste des marchands qui considèrent le Bitcoin comme argent de paiement est vraiment restreinte pour le moment.

5. Danger pour l’État

Selon les économistes, l’investissement en Bitcoin est décentralisé et peut présenter des dangers au niveau démocratique et fiscal. Cette liberté d’échange sans frais ni impôts peut se convertir en une grande fluctuation. Pour certains pays, leur système fiscal se base sur la consommation et les revenus de la population à travers la collecte d’impôts et de TVA. La circulation de monnaie virtuelle Bitcoin pourra donc déséquilibrer les flux monétaires et les revenus des citoyens. Elle peut également perturber la levée d’impôts nécessaire pour le financement global de l’État.