Les avantages du statut d’auto entrepreneur

avantages du statut d'auto entrepreneurAvec le contexte économique actuel, le chômage touche de plus en plus de personnes. Une bonne partie de celles-ci décident de monter leur propre entreprise. De plus, des dispositions légales ont stipulé certains avantages pour les auto-entrepreneurs. En effet, la création d’entreprise reste une aventure, mais celle-ci au final, reste très gratifiante pour l’auto-entrepreneur, et contribue à lutter au chômage. Par conséquent, la compréhension et la connaissance préalables de ces divers avantages sont cruciales pour ceux qui désirent tenter l’expérience. Les quelques lignes qui suivent décrivent en détails ces différents avantages, du point de vue de l’auto-entrepreneur.

Les avantages fiscaux

Le statut d’auto-entrepreneur ne permet pas le prélèvement de la TVA sur les clients. Cette pratique favorise l’attraction des clients car l’auto-entrepreneur commercialise des articles moins onéreux. De plus, le statut d’auto-entrepreneur dispense de payer l’Impôt sur le revenu, ainsi que les charges sociales en cas de chiffres d’affaires nul. Autrement dit, les cotisations sociales se calculent sur la base du chiffre d’affaires réalisé.
Par ailleurs, l’auto-entrepreneur n’est pas tenu de s’acquitter des cotisations foncières pour l’entreprise, durant les trois premières années d’existence de son entreprise.

Les avantages comptables

L’auto-entrepreneur n’est pas obligé de recourir aux services d’un comptable pour s’occuper de sa comptabilité. En outre, la comptabilité est réduite à son expression la plus simple. Il suffit de mettre en place un journal achat et un journal de vente pour les opérations journalières. Ce faisant, l’auto-entrepreneur déclare légalement son activité. De plus, cette simplicité permet d’avoir une vue d’ensemble rapide de la situation. En d’autres termes, la gestion de la trésorerie n’est pas compliquée. Par ailleurs, commencer une activité en tant qu’auto-entrepreneur n’engage pas beaucoup de coûts.

Les formalités

L’immatriculation est possible en ligne, ce qui facilite grandement les démarches de l’auto-entrepreneur. Il faut souligner que le statut d’auto-entrepreneur peut être associé à plusieurs types d’activités, professionnelles ou non : salarié, retraité ou étudiant. Solliciter le statut d’auto-entrepreneur est faisable, même si la personne en question est déjà engagée dans une activité libérale ou commerciale. La procédure de cessation de l’activité peut s’exécuter en ligne. Dans ce cas, l’auto-entrepreneur n’a qu’à remplir un formulaire de cessation d’activité et l’envoie au CFE (Centre de Formalités des Entreprises).
En somme, le statut d’auto-entrepreneur se caractérise par divers avantages. Sur le plan administratif, la comptabilité et la gestion sont simplifiées. Les formalités pour devenir auto-entrepreneurs s’exécutent rapidement. Evidemment, les dispositions particulières fiscales sont également destinées à encourager les auto-entrepreneurs : calcul de la TVA basée sur le chiffre d’affaires, impôts sur le revenu bannis. Toutefois, la prudence est de mise avant de se lancer professionnellement en tant qu’auto-entrepreneur. En effet, des seuils de CA ont été délimités et le statut d’auto-entrepreneur ne peut être associé à toutes les activités.